Les bases de la photosynthèse des plantes

Comprendre la photosynthèse des plantes terrestres ou aquatiques est de mon sens important avant d’envisager de choisir un éclairage LED pour son aquarium planté ou ‘aquascape’ (paysage aquatique).

Qu’est ce que la photosynthèse et comment est elle favorisée ?

La photosynthèse est une réaction chimique qui peut se décrire ainsi : la plante absorbe de la lumière et la transforme en sucre et oxygène.

C’est un processus hautement complexe qui est vital pour presque tout les organismes vivants sur terre.

Mais comment fonctionne la photosynthèse ?

Les plantes sont des organismes autotrophiques, celà signifie qu’elles sont capables de se développer sans prélèvement organiques dans le milieu c’est çà dire qu’elle produisent leur propre nourriture et soutiennent d’autres organismes.

Sans le soleil, la photosynthèse s’arrêterai et aucune vie n’existerait.

La photosynthèse est la réaction chimique de la transformation du dioxide de carbone (CO2) et de l’eau en sucres et oxygène grâce à la lumière. Les sucres issus de la photosynthèse sont la source d’énergie des plantes. dans les conditions naturelles le soleil produit l’énergie pour déclencher la photosynthèse.

La photosynthèse se déclenche grâce à une portion précise du spectre solaire, cette portion est appelée ‘photosynthetic active radiation’ ou en français : rayonnement photosynthétique actif ou encore PAR.

Le PAR correspond au rayonnement solaire visible à l’oeil humain.

Le PAR se décompose d’onde lumineuse mesurées en nanomètres (nm).

Le spectre du PAR est compris entre 400 et 700 nanomètre.(unité de mesure du rayonnement solaire).

Les couleurs bleues ont une longueur d’ondes entre 400 et 500nm, les couleurs rouges entre 680 et 750nm.

Le PAR a 2 ‘sommets’ importants : dans les bleus, 450 – 495nm ; dans les rouges , 620 – 750nm.
Ces longueurs d’ondes lumineuses favorisent pour l’une, la pousse végétative et pour l’autre, le fleurissement.

Et les ondes de couleur verte ? Les plantes n’absorbent pas la lumière verte qui le plus souvent dans un éclairage servira à renforcer visuellement les couleurs du feuillage.
En conclusion, l’éclairage idéal pour la pousse des plantes sera celui qui reproduira le spectre complet dont les longueurs d’ondes bleues et rouges seront majoritaires.

Mais on m’a aussi parlé de Kelvins, j’en fais quoi ? Les Kelvins sont l’unité de mesure internationale qui permet d’identifier la température de couleur et donnera finalement le visuel en fonction du biotope, mais généralement l’intensité de 6500 Kelvin qui est celle de la lumière du jour et donc celle qui reproduit le mieux la nature et les conditions de luminosité idéale pour les plantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *