Le rehaussement de la couleur des poissons expliqué

Alimentations et éclairages Leds aquarium

Le rehaussement de la couleur des poissons expliqué

Le rehaussement de la couleur des poissons expliqué :
Vous êtes-vous déjà demandé si les aliments pour poisson prétendants rehausser la couleur fonctionneraient réellement ?

Le plus souvent ces aliments contiennent de l’asthaxantine.
L’astaxanthine commerciale est extraite des sources suivantes (liste non exhaustive) :

·       Euphausia pacifica (Krill pacifique)

·       Euphausia superba (Krill antarctique)

·       Haematococcus pluvialis (Microalgue)

·       Pandalus borealis (Crevette arctique)

·       Xanthophyllomyces dendrorhous, anciennement Phaffia rhodozyma (levure)

La coloration du poisson est déterminée par trois facteurs :


Génétique – le poisson a hérité de la génétique pour afficher les couleurs liées à son espèces.
Système nerveux et facteurs glandulaires – la coloration dépend de l’humeur et de la santé générale du poisson. Toutes choses étant égales par ailleurs, un poisson malade est probablement moins coloré qu’un poisson en bonne santé. Les mâles peuvent également développer des couleurs vives pour attirer les femelles et souvent la couleur des mâles subordonnés s’atténue en présence de mâles dominants
Facteurs alimentaires – nutriments et composés chimiques que le poisson mange, qui influent directement ou indirectement sur la couleur.
Après avoir créé des conditions optimales, les aquariophiles ont la possibilité d’influencer la couleur du poisson en introduisant des colorants dans leur alimentation.

Les caroténoïdes sont les substances qui influencent le plus la couleur et la coloration du poisson. Les caroténoïdes sont des composés produits par les plantes, les algues et certains champignons.

Généralement, ils sont fabriqués pour aider à collecter la lumière, le plus souvent pour la photosynthèse, le processus chimique par lequel les plantes produisent leur propre nourriture.

La plupart des animaux (comme les poissons) ne produisent pas de caroténoïdes et doivent les obtenir en mangeant des plantes ou en mangeant des animaux qui mangent des plantes.

En général, les caroténoïdes s’accumulent dans les tissus des animaux. Par exemple, les plumes de flamands roses ne sont pas naturellement roses, mais elles s’accumulent en accumulant des caroténoïdes dans les crustacés et les algues qu’alimentent les flamants. Dans les zoos, les flamants roses se nourrissent d’un caroténoïde (canthaxanthine) pour conserver leur couleur.

L’astaxanthine est le caroténoïde probablement le plus connu et le plus largement ajouté aux aliments pour poissons. Il est produit par des algues et des bactéries marines. Il passe dans la chaîne alimentaire et s’accumule dans les carapaces de crevettes, de crabes et de homards. C’est également le principal caroténoïde responsable de la chair rouge du saumon.

Une série d’expériences menées par des chercheurs du Collège d’agriculture tropicale et de ressources humaines d’Hawaï a montré que l’ajout de la bactérie Haematococcus pluvialis, qui contient de l’astaxanthine et d’autres caroténoïdes, permettait d’intensifier la couleur des poissons.

Les caroténoïdes vont du rouge à l’orange au jaune. La plupart des formules colorantes commerciales contiennent de l’astaxanthine, un caroténoïde rouge pouvant faire ressortir la couleur rouge. 

Astuces naturelles pour améliorer les couleurs des poissons :

Rouge
L’asthaxantine va reheusser les couleurs naturellement rouges des poissons. Vous pouvez commander de l’astaxanthine synthétisée chimiquement auprès de fournisseurs en ligne.

Une autre source est la crevette moulue, séchée ou le krill.

Orange
Les éleveurs de discus ajoutent souvent du paprika à leurs recettes de discus faites maison. Le paprika est fabriqué à partir d’un poivron séché et moulu, Capsicum annuum. Le paprika est riche en plusieurs caroténoïdes, notamment le bêta-carotène, la capsanthine et la capsorubine.
Le paprika est une excellente source de caroténoïdes dans la gamme orange.

Jaune
La zéaxanthine et la lutéine sont peut-être les caroténoïdes jaunes les plus connus. Ils sont présents dans les légumes jaunes comme le maïs et probablement dans la variété jaune de haricots mange-tout et dans la forme jaune des poivrons. On les trouve également dans le jaune d’œuf, un liant souvent utilisé dans les recettes maison à base de poisson.

Bleu

La phycocyanin est le pigment issu des algues bleues/vertes dont font partie la Spiruline et la Chlorella.

Dans leur étude, les chercheurs de l’Université d’Hawaï ont cité des recherches antérieures qui avaient montré que les poissons pouvaient parfois métaboliser les caroténoïdes et les utiliser pour intensifier les couleurs dans une plage différente de celle du caroténoïde consommé. Par exemple, l’astaxanthine et le bêta-carotène (orange) alimentés par Discus ont intensifié la coloration bleue du poisson.

L’utilisation de certains pigments dans la nourriture permets aux poissons de retrouver ce à quoi il avait probablement accès dans la nature.

D’où l’importance si vous souhaitez retrouver un rehaussement de ces couleurs, de donner à vos poissons un alimentation riches en caroténoides.

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire